Fraternité de Tibériade Fraternité de Tibériade Fraternité de Tibériade

  • Français
  • Nederlands
  • English (United Kingdom)
  • Deutsch
  • Italian
  • Español
  • Polish
L'année Saint-Jean-Baptiste - une année sabbatique

jb6« L’Année saint Jean Baptiste » est une expérience unique pour des jeunes de 17 à 30 ans. Vivre la vie en communauté de jeunes en approfondissant toutes les dimensions de la foi et de la vie et au rythme des frères et sœurs de Tibériade, en partageant leur vie.

C'est une année charnière entre les études secondaires et l'université, ou les études supérieures, un temps de gratuité pour affermir sa vie avec le Christ, pour préparer et discerner sa vocation, tant au mariage qu’à la vie consacrée, grâce à la prière, des temps de formation à la foi, la découverte de la Parole de Dieu, un accompagnement personnalisé.

C’est également un temps de services, de tâches très simples : l’accueil, la cuisine, le travail manuel. Les jeunes qui vivent cette année participent aux différentes missions de la fraternité : retraites d’écoles, missions dans les familles et temps de pèlerinages.

« L’Année saint Jean Baptiste » est orientée vers un temps fort en fin de parcours : un temps de service dans les missions des frères en Lituanie, en Asie ou en Afrique à discerner ensemble avec le frère responsable.

Plus d’une vingtaine de jeunes ont déjà vécu cette année et ont pu ainsi poser des fondations solides pour la suite de leur vie.

Si tu désires vivre l'année Saint-Jean-Baptiste ou pour plus d’informations, écris-nous (s’adresser à fr. Michel).

Tu trouveras ici quelques témoignages d’autres jeunes ayant vécu « l’Année saint Jean Baptiste » :

BENOÎT : « L’année Saint-Jean-Baptiste est une école de vie où j’apprends à devenir adulte, à vivre avec des frères et sœurs mais aussi avec moi-même dans la joie et la paix. Et cela ne peut se faire sans Jésus, sans la force et l’amour qu’il nous offre, sans les préceptes de droiture et de charité qui nous ont été transmis par l’Evangile et sans sa miséricorde qui nous relève à chaque fois que nous tombons. Rien n’est alors plus important que d’apprendre à connaître Jésus et à marcher chaque jour avec lui. C’est vrai, comment puis-je me perdre avec une telle lumière devant moi ? Comment puis-je tomber sans me relever avec un tel compagnon qui me tient la main ? Tout cela je l’apprends ici.

Il m’a été aussi donné de pressentir un appel à la vie consacrée. Cette année sera pour moi un temps de discernement. Est-ce un rêve ? Est-ce que je suis heureux dans cette vie ? Est-ce que je suis capable de dépasser et assumer les difficultés et épreuves inéluctables de ce choix de vie ? Cette année me fait rentrer dans le réel. C’est un temps où je donne un socle à ma vie, quel que soit le choix que je ferai finalement. »

jb8PAULINA : « Je me suis retrouvée à vivre l’Année saint-Jean-Baptiste par hasard (ps :je crois pas dans les hasards!:)). En effet, l’année sabbatique était quelque chose que je désirais vivre, mais plutôt en partant en mission charitable ou comme bénévole dans une institution culturelle loin de mon pays natal, la Pologne. Tibériade était ma dernière option, mais je savais qu'on m’y attendait avec les bras ouverts. Je le savais, parce que quelques années avant, pendant le camp d’été en Lituanie (aussi "par hasard") j'ai rencontré Tibériade pour la première fois. Et là, les frères et les sœurs m'encouragèrent à faire cette expérience. En plus, les jeunes parmi les plus sympas ont été ceux qui ont fait l’année saint-Jean-Baptiste avec moi :) !
Alors le 1er octobre, je suis partie pour passer un temps tout à fait unique. C’était là que Dieu m'attendait. Il m'a transformé d’une façon que je ne pouvais jamais imaginer. Mais dans des toutes petites choses.
  Au tout début, Il a changé mon point de vue en bouleversant mes priorités : Il m’a proposé la rencontre avec Lui et mes proches au lieu d’une expérience à l’étranger. J’ai compris que l'envie de se combler avec des nouvelles expériences ne sert à rien. Ils sont intéressants et enrichissants, bien sûr, mais seulement Lui peut nous combler.
  En vérité, rester sur place, sans les journaux, sans flânerie dans les rues de Cracovie ou autres villes était bien difficile, mais encore Il m'a appris: "L’instant le plus important est l’instant présent ; la personne la plus significative est précisément celle qui est à côté de toi maintenant ; le travail le plus nécessaire est d’aimer en tout temps ». Être là, ici et maintenant. C'est là que tu te trouves. C'est là que Dieu se trouve aussi.
  Pendant cette année j'ai reçu beaucoup de grâces, tout fut don. Grâce à la confrontation avec une nouvelle situation, à des conversations, et puis la réflexion pendant les jours de désert, j’ai aussi fait la rencontre de moi-même: mes faiblesses et mes forces. "Tu es pauvre, mais belle" -dit St. François dans sa parabole. Comme le Bien-Aimé à sa Fiancée dans le Cantique de Cantiques. 
L’Année saint-Jean-Baptiste était le temps favorable et joyeuse. J'ai expérimenté fortement la Divine pédagogie pendant ces quelques mois. Il m’a guidé à chaque instants avec les jeunes de l’Année (une très chouette équipe!) et par la Fraternité, en travaillant ensemble, autour de la table quotidienne (ou festive), dans les instants de prière silencieuse en désert... Toujours et pour toujours.
 

jb4