Fraternité de Tibériade Fraternité de Tibériade Fraternité de Tibériade

  • Français
  • Nederlands
  • English (United Kingdom)
  • Deutsch
  • Italian
  • Español
  • Polish
Jésus, notre fondateur

Jésus notre fondateurCher frère, ou soeur,

C'est le Testament de Jésus, la Bonne Nouvelle de Jésus qui par l'Esprit Saint, en l'Église, nous rassemble. C'est l'Évangile de Jésus-Christ, transmis par l'Église, Testament universel, qui est notre premier Livre, le Livre de tous les livres. Par Jésus-Christ tout y est récapitulé. Voilà aussi la source fraîche qui ne vieillit pas et qui désaltère toujours notre soif.

Jésus est notre fondateur; aussi, toutes nos intuitions, nos inspirations, nous les trouverons en Jésus lui-même, en sa vie et en ses Paroles. Aussi, avec l'Église, je vois, je me penche et j'approche de "mon Seigneur et mon Dieu", et j'écoute ...

Voici quelques photos des réalités de notre communauté commentées avec des extraits des intuitions de base de Tibériade, "Jésus, notre Fondateur". Cliquez ici pour regarder le diaporama en plein écran et choisir la vitesse de défilement des photos. Pour l'accompagnement musical   Psaume 103 chanté et joué par soeur Agnès à la kora

 

Extraits de nos constitutions :

« Le caractère propre des frères de Tibériade est d’être rassemblés pour prier, faire aimer Jésus et l’Eglise, s’instruire dans la foi pour évangéliser le plus directement possible avec amour, travailler manuellement et tendre à vivre le précepte de saint Paul « Soyez toujours dans la joie » (Ph 4, 4). En un mot, il s’agit de vivre la vie du Christ dans ses différents aspects. Toute sa vie nous bouleverse et nous attire : Nazareth en présence de Marie et Joseph, sa vie de travail, sa prière, sa relation filiale, sa vie missionnaire et fraternelle avec les Douze et enfin l’offrande pascale de sa personne. « Vous êtes déjà ressuscités avec le Christ », affirme saint Paul à ceux qui le suivent (cf. Col 3, 1). La Prière au Maître de la Moisson priée chaque soir exprime notre charisme : elle est le socle d’une attitude intérieure à développer dans notre vie quotidienne de moineaux-missionnaires.
(…)
Le silence permettra aux frères de vivre la délicatesse de l’amour, la paix du cœur et favorisera la prière continuelle. Des lieux et des temps de silence sont prévus. La clôture aidera à ce recueillement et à vivre le retrait nécessaire à la vie religieuse. » (n°3)

« Le nom de Tibériade a été reçu et il est donné aux fraternités. Le lac de Tibériade a été le lieu de l’appel des premiers apôtres. Jésus a invité Pierre à marcher sur l’eau dans la foi (cf. Mt 14, 22-33). Ainsi, l’appel à la vie religieuse est une traversée en mer pour rejoindre le Christ qui vient à notre rencontre. Le Christ invite les frères à marcher sur la mer, à avancer dans la foi avec la certitude que l’Amour de Dieu triomphe toujours sur le mal : c’est vivre Pâques, victoire de l’humilité et de l’Amour. Tibériade, c’est encore le lieu du ministère public du Christ, lieu où il manifeste sa compassion pour les foules : il multiplie les pains et éclaire la foule par la nouveauté des Béatitudes. Il fait passer d’une rive à l’autre les apôtres et leur donne d’aller se reposer au désert. C’est enfin le lieu d’une rencontre forte du Ressuscité : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » (Jn 21, 17). Jésus est venu allumer un feu d’amour sur la terre. » (n°4)